Profitez de votre séjour au ski en toute sécurité.

Ça y est, c’est les vacances. Cette année, destination la neige et les stations de ski. Après quelques heures dans la voiture et les bouchons, vous êtes enfin installé et vous allez pouvoir profiter des joies des sports d’hiver. Mais en cas d’accident sur les pistes de skis auriez-vous les bons gestes ?


Le conseil malin

Dans un premier temps, lors de l’achat de vos forfaits, pensez à prendre l’assurance fourni par les services des stations de ski. N’hésitez pas à consulter en amont vos contrats d’assurance habitation ou bien encore celle de votre carte bancaire, car ces assurances couvrent les évacuations sur piste. Si tel n’est pas le cas, nous vous conseillons de prendre celle proposée par les stations.


Lorsque l’accident survient

Que se passe-t-il si votre enfant à un accident et que vous n’avez pas souscris à l’assurance liée au forfait ou bien que vos assurances habitations et bancaires ne couvrent pas les accidents de ski ?

=> Votre enfant sera pris en charge par les pisteurs, mais les frais de prises en charge vous seront envoyés à votre domicile.


Mais lorsque l’accident survient, et en attendant les secours que faut-il faire ? Quels sont les bons gestes ?

=> Comme pour la conduite, il existe un code et une signalisation bien spécifique aux pistes de ski.Lorsqu’un accident survient, le premier geste à faire et de protéger la victime et se protéger sois même ! Sur un accident de la route, on utilise un triangle de signalisation. Sur les pistes de ski, il faut placer en amont (plus haut de l’accident) des skis en croix dans la neige comme dans la photo ci- dessous.


Il n’y a pas de distance à proprement parler. Cependant il est important de les placer de manière à ce que les autres usagers puissent les voir. Si vous vous trouver sur une piste bosselée ou bien encore avec des tremplins et que la visibilité est difficile, n’hésitez pas à placer un témoin, à côté des skis en croix, qui ordonnera aux autres usagers de ralentir et se décaler à l’opposer de l’accident.

Comment les secours font-ils pour nous retrouver ?

=> Lors de votre appel, soit au centre 112 ou directement auprès des services de pisteurs, pensez à indiquer le nom ainsi que le numéro présent sur la galette la plus proche de vous. C’est grâce à cette dernière que les secours vous situeront le plus vite et enverrons l’é

quipe disponible la plus proche !


Quels sont les gestes de secours à adopter ?

=> Les gestes de secours à adopter seront en fonction de l’état de la victime :

  - Si elle est consciente et se plaint d’une douleur : je la laisse dans la position dans laquelle elle se trouve, je ne la touche pas et je la rassure. Je la recouvre afin qu’elle ne prenne pas froid.

 -  Si elle saigne abondamment et qu’il n’y a pas d’objet dans la plaie : j’appuie fortement dessus afin d’effectuer une compression directe. Si cette dernière est inefficace, ou qu’il y a plusieurs victimes, je peux effectuer un tampon relais en comprimant bien la plaie.

  - Si elle saigne abondamment et qu’il y a un objet dans la plaie : j’effectue un point de compression indirect en amont de la blessure (au niveau du bras ou de la cuisse). Si le saignement est trop important ou que le point de compression indirect est inefficace, je peux installer un garrot (en indiquant bien l’heure de la pose !)

-Si la victime est inconsciente mais qu’elle respire : je la mets dans la position latérale de sécurité, en lui ouvrant bien la bouche et en surveillant la respiration.

Dans tous les cas de figure (sauf lors du massage cardiaque), il faut couvrir la victime et surveiller l’évolution de l’état de la victime !

- Si cette dernière porte un casque, je ne lui enlève sous aucun prétexte ! Surtout si elle est inconsciente et que personne n’a été témoin de son accident. Seuls des professionnels sont autorisés à réaliser le retrait de casque...

En cas d’hélitreuillage ?

- Si la présence d’un hélicoptère est prévue. Voici le code pour indiquer ou non si sa présence est requise.



- Si la victime est inconsciente et qu’elle ne respire pas : j’effectue un massage cardiaque ainsi que la respiration artificielle si celle-ci est possible !


Que faire pour éviter que l’accident ne survienne ?

Préparer sa sortie

=> Avant toute chose, il est primordial de préparer sa sortie. Mais comment ?

En vérifiant les conditions météorologiques la veille et le jour même. Si les conditions sont mauvaises, il vaut mieux s’abstenir toute sortie.

Se renseigner sur les risques d’avalanche. Si le risque est important, il vaut mieux d’abstenir le hors-piste.

Ne pas surestimer ces capacités physiques ou celle de son enfant. Respecter le rythme de chacun avec l’instauration de pause régulière par exemple. En s’adaptant au niveau du plus faible en skiant sur des pistes adaptées à ce dernier.


Que dois-je emmener avec moi ?

=> Vous pouvez prendre un petit sac à dos, nous vous conseillons de vous munir des ustensiles suivants :

- Repas et boisson pour la journée - Chaufferettes pour réchauffer les mains ou le corps durant la pause méridienne - Carte du domaine skiable pour se repérer et/ou une carte IGN (en cas de randonnée en raquette ou en ski) - Carte d’identité - Une trousse de secours et avec une carte avec les numéros d’urgences et à prévenir en cas d’urgence - Lampe frontale en cas de retour dans la nuit

adeptes du ski en hors-piste, nous vous conseillons d’investir ou de louer un dispositif ARVA et l'achat d'une pelle..








Qu’est ce que le dispositif ARVA ?

=> Le dispositif ARVA est une balise émettrice-réceptive permettant de localiser ou d'être localiser sous neige en cas d’avalanche.









Le port du casque est-il obligatoire ?

Oui et non. Il n’est pas obligatoire mais très fortement conseiller ! Cependant, la plupart des écoles de ski obligent les enfants au port du casque. Pensez à vous renseigner lors de la réservation des cours afin d’anticiper cet achat ou location.


Les conseils de BBsecours:

- La peau des enfants et surtout de bébé sont très fragiles. Il est donc nécessaire d’avoir dans votre trousse de toilettes, une crème solaire. N’hésitez pas en mettre régulièrement sur toutes les parties du corps en contact avec le soleil. Tout comme la peau, les yeux des enfants sont eux aussi très fragiles. Il est recommandé de ne pas laisser sortir les enfants sans des lunettes de soleil de catégorie 4 (réservée à la montagne exclusivement). Lors des activités de sports à neige, les lunettes peuvent être substituées part un masque qui est souvent plus pratique.

- Avec le froid, pensez à couvrir toutes les extrémités (pieds, main) mais également la tête de votre enfant avec le bonnet. Si bébé est dans la poussette, vous pouvez le couvrir avec l’aide d’une couverture bien chaude, ou le mieux avec une chancelière adapté aux température négative.

- L’air froid est souvent sec, pensez à bien hydrater bébé et les enfants. Surtout lorsque ces derniers bougent beaucoup.

- Enfin, avant tout départ, vous pouvez demander aux caissières des stations, le numéro des pisteurs, afin de les prévenir au plus vite en cas d’accident.

A Isola 200, il s’agit du 04.97.22.22.22. Pour la station d’Auron, il s’agit du 04.93.23.00.02.


Vous êtes maintenant paré et équipé pour passer un agréable séjour à la montagne.



Blandine Boutelier

Experte BBsecours


Tel. +33 07 87 25 71 68 I  contact@bbsecours.com 

Var - France

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Instagram App Icon